Le CrocoDeal du moment : -57%
Vanja Lecteur de Carte Mémoire, ...
Voir le deal
5.59 €

les motards

Aller en bas

les motards Empty les motards

Message par kevfou le Lun 13 Fév - 14:24

A lire jusqu'au bout, réaliste et marrant:

‎"Parmi mes 5 professeurs de moto, nous avons différents types de motards, on a donc le “Biker”, le sportif, le “tapette de trois roues”, le roadster et le puceau.

Le biker, c’est tout simplement le type de mec que tu vois assis le cul sur une Street Bob ( Ca fait nom de racaille un peu : Bob de la rue ) modifiée avec un pot énorme qu’on dirait une boite de William Saurin familiale. En général, lui c’est le bourrin par définition, il est capable de te modifier son pot à 4h30 le matin afin de partir au taff et t’expliquer en quoi un moteur de deux soupapes en V ne dépassera jamais les 90° (quoi que je n’en sois pas bien sûr) etc etc.
Ce mec là, c’est donc pas seulement un motard, non je l’ai dejà dit, c’est un BIKER. Lui ce n’est pas que la moto qui l’intéresse, non, lui ce qu’il l’intéresse c’est le way of life des Motor Club américain (rapport à la Harley Davidson). Donc il aime les fringues en cuir (essayez de lui dire que les pantalons en cuir ça fait gay, vous verrez que sa deuxième passion concerne les armes à feu). D’ailleurs, je pense que le fait de faire du tir et d’avoir son port d’arme soulève certainement un problème tangent lié à sa masculinité enfin soit… Ce mec là est forcément fan de rockabilly, de whisky et Lemmy Kilmister (et si tu ne sais pas qui c’est … ne lui dit jamais. Tu as juste à répondre “Putain… 1 bouteille de sky par jour et être capable de se taper 1500meufs … classe).
Ce prof là, c’est le plus dur de tous, t’as pas le droit à la moindre erreur, si tu réponds que sa moto fait 1200cm3 alors que grand malheureux elle en fait 1600 … tu peux déja te considérer comme un être inférieur. Il t’aura pourri avant même que tu puisses revenir sur ce que tu as dit.

Pendant un moment j’avais développé une sorte de technique que je croyais efficace et qui consistait à modifier ma réponse jusqu’à ce que l’expression dessinée par son visage me semble approbatrice. Par la suite mon désenchantement n’en a été que plus grand lorsque j’ai compris qu’il faisait exprès d’exprimer des faciès n’ayant aucun rapport avec ce qu’il pensait de ma réponse… en gros il me laissait passer pour un con ….

Par contre, les rares moments où il a décidé qu’il était temps de t’apprendre un truc, accroche toi à en prendre plein la vue. Ce mec là pour t’expliquer que sa moto, certes elle va pas très vite, mais sur 10 mètres elle arrache n’importe qui, il va t’expliquer comment est produit l’explosion dans le moteur qui fera bouger les soupapes où autres conneries du genre. C’est en général, super intéressant … et super riche … trop riche en général pour tout retenir… ce qui du coup ne t’empêchera pas de ressortir la même boulette que la veille sans comprendre pourquoi il te refait la gueule.

Le “sportif” lui, a environ les même connaissances techniques que le gars cité au dessus, même si il l’expose moins, il n’a aucun mal à comprendre le biker. Ce mec là roule en général sur une Honda CBR 1000 super plastique. En général, biker et sportif ne sont pas vraiment copains, mais par chance dans notre bureau, ils s’en donnent à coeur joie pour me défoncer sur mes connaissances disons le … limitées.
Le sportif aime rouler pour “bouffer du virage”, même si en ligne droit il peut aller plus vite que n’importe qui, ce qui l’intéresse, c’est de faire “frotter le genou”.
Vestimentairement parlant et niveau “way of life”, c’est l’opposé du biker. Lui il s’habille que avec des marques de moto, il est plutôt propre sur lui, et ne s’intéresse pas forcément plus que ça à la façon de vivre “stéréotypé” des motards. Ca ne l’empêche pas de voler hebdomairement des magazines parlant des futurs bêtes de course, des équipements trop tendances etc…
Quand ce mec là te parle technique, il te parle plutôt aérodynamisme, il te parle du haut régime, et il te parle de carénages. Son plaisir à lui, c’est faire monter une poulette derrière lui et lui retourner l’estomac (sorte de danse nuptial du sportif).
En général, ce prof là est assez patient avec les élèves dans mon genre, il prend le temps de t’expliquer les choses avec de jolie métaphore me facilitant la compréhension. En général on compare les motos avec des filles, je vous jure que ça aide vraiment, même si clairement, il y a une sorte de manque de respect typiquement machiste dans toutes les phrases qu’on utilise.

Une fois les puristes passés au crible, attaquons les early adopters et tout particulièrement le cas à part de la tapette à trois roues. Typiquement, j’aurais pu être la tapette à trois roues. En général ce genre de “motard” (notez l’utilisation des guillemets) est haït de tous les autres motards, faisant de lui le “motard” le plus social (entendez par là, les autres se réunissent pour lui taper dessus).
Ce mec là, c’est un gars normal, la moto il n’en fait pas une passion, il trouve juste un côté utile au fait de pouvoir se glisser entre les files de voiture. Si il a choisis 3 roues plutôt que 2… ça reste un mystère, rapport à une stabilité quelconque, ou à un phénomène de mode. Lui, la technique, il s’en branle, du moment que ça roule, c’est cool. En général même si à l’origine ce mec est sympathique, il se développe en lui une sorte de maladie envahissante, il commence à adopter des réflexes scooteriens. Plus il va utiliser son scooter, plus il va user d’un sens de la conduite dite approximative, il va de plus en plus vouloir utiliser les trottoirs pour gagner encore 5 ou 6 secondes.
On reconnait facilement une tapette à 3 roues dans un bureau de motard, à chaque phrase concernant l’univers du 2 roues, tu peux être sûr qu’au moins une réponse sera du type : “Ta gueule t’as une 3 roues, t’es la honte de la famille motarde”.
Vestimentairement, la tapette à 3 roues essaiera tout de même de prouver qu’il appartient à la famille des deux roues, ainsi il n’hésitera pas à a venir avec son pantalon anti pluie, ses gants hiver ou été (selon la saison vous l’aurez compris), avec un cuir rembourré et un casque avec un super autocollant (sans pour autant savoir que sa visière peut être séparé de son casque pour des raisons hygiénique… véridique).
La particularité de ce genre de mec, c’est que la première fois qu’il allume son trois roues et qu’il se fait 20 bornes… il se rend compte qu’il se fait chier comme un rat, que la sensation a disparu et que finalement, il aurait peut être du persévérer sur son permis moto… Et c’est justement ça l’élément important. Finalement, un mec sur un 3 roues c’est quoi ? C’est juste un mec foufou qui veut se la jouer motard sans avoir la patience (et surement les capacités) à passer son permis.
D’ailleurs, ce monsieur tapette à 3 roues est enclin à des envies d’achat compulsif de nouveaux engins motorisés et ce, de manière très régulière. Au final ce professeur ne me sert à rien à part, savoir exactement quoi faire pour se faire détester.

Mon 4eme professeur est l’un des auteurs de ce blog, dernier en date à avoir eu son permis, il est celui qui apprends vite et tout seul. Techniquement pas forcément au top (ce qui est toujours largement supérieur à mes connaissances), il suit l’actualité des motos grâce à ses flux rss. Toujours à baver sur de nouveaux engins inabordables, le roadster man conduit, comme son nom l’indique un roadster : une bandit 600. Le roadster, de ce que j’en ai compris, c’est un peu la solution du pauvre pour approcher gentiment les sensations d’une petite sportive sans pour autant niquer son dos, ou son PEL. C’est aussi la solution pour les mecs qui ont pas assez de bras pour conduire une custom (CF la Harley du Biker). La roadster en fait, grossièrement, c’est la moto standard, agréable en sensation, un bon rapport qualité/prix … en gros une moto d’indécis.
Ce prof là ne vient pas du monde de la moto, vestimentairement parlant, il sait adapter la couleur de ses chaussures selon la couleur de son manteau. Plutôt patient, il use d’énormément de métaphores très explicites pour te faire comprendre que certes sa moto n’est pas aussi bien que celle du sportif ou du biker, mais qu’elle arrache quand elle veut l’engin de la “tapette à trois roues”.

Mon 5ème et dernier professeur, qui lui aussi est un auteur sur ce blog, est lui même un élève. Ce mec là, à la base il est comme moi, il est entouré de motard et ne comprends rien à la situation. La seule différence, c’est sa réaction face au problème. Alors que je m’obstine à rouler dans une voiture, lui il a préféré le côté social de la chose, à savoir, passer son permis pour rejoindre la cours des “grands” et enfin comprendre toutes ses discussions qui, à nos yeux de néophyte, paraissent si “passionnantes”, mais qui pourtant, j’en suis sûr, doivent être aussi chiantes que les discussions que j’entretien le soir avec mon chat pendant que je suis sur le trône (d’ou le côté chiant de la conversation vous l’aurez compris).

Donc ce 5ème professeur / élève, lui il a pas encore de moto, donc la technique c’est pas trop ça, le type de moto il sait pas encore non plus, mais lui, contrairement à moi, il a droit au respect des motards. Parce que si il y’a bien une chose de magique entre les motards, c’est le respect du débutant, ils vont aller le voir juste pour lui dire que c’est normal de tomber, que oui, le parcours lent c’est quand même mieux de le faire juste en “patinant”, que oui quand tu appuies sur ton guidon d’un côté, ta moto va dans l’autre (au dessus de 30 Km/h hein … sinon bah, tu tombes).
Il m’apprend ce qu’il pourrait potentiellement m’arriver si je devais me mettre à la moto, ce professeur me sert surtout à voir les faiblesses que ressentent les motards avant de se la jouer à 200 sur l’autoroute, il sert à m’expliquer qu’au début, même à 50Km/h tu te crois le maître du monde, cheveux dans le vent. Il te raconte la première gamelle, la première honte, la première fierté. Et il essaie de me convaincre que “non c’est pas si cher le permis, non la moto c’est pas si dangereux, ce sont surtout les voitures qui sont dangereux pour nous”, et je lui réponds que moi :

“j’aime bien ma voiture, je peux mettre la musique à fond, je peux manger un sandwich en conduisant, quand j’ai froid je peux mettre du chauffage, je peux fumer ma clope tranquillement, au feu rouge je peux me détendre, ma voiture tient toute seule sur ses 4 roues. Moi avec ma voiture, je peux discuter avec quelqu’un pendant 500 km sans avoir à hurler, quand je rentre dans quelqu’un à 20 km/h je me retrouve pas éjecter à 100m. Moi en voiture, j’aime bien vous laissez me doubler, vous voir me faire du pied pour me remercier, j’aime le bruit que m’offrez dans la majeure partie des tunnels de Paris, j’aime vous voir vous faufiler entre les files de voitures, vous voir mettre des coups de pied dans les portières des gens ne s’écartant pas assez. Mais surtout, j’aime vous voir galérer sous la pluie, dans le froid à essayer de réchauffer ce qu’ils vous restent de main, pendant que je fume ma clope dans ma voiture chauffée à 23°."

tiré de corrosif, mars 08, 2011.

_________________
les motards Kev

RIP explosées: 32 (en un jour) !
kevfou
kevfou
Admin

Messages : 384
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 28
Localisation : Pas loin du Futuroscope

http://ordredesanciens.ogameteam.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum